Définition

 

Définition :


La dyspraxie est un trouble développemental qui affecte le contrôle, la coordination et la planification d’un geste moteur. L’enfant qui en souffre se voit donc incapable de réaliser une séquence de gestes de façon harmonieuse et efficace.

 

 

La dyspraxie est une pathologie de la conception, de la programmation ou de la réalisation des gestes culturels appris : faire du vélo, faire du ski, manger avec des baguettes, écrire correctement sont des activités qui ne sont pas « naturelles » mais qui s’apprennent.Chacun se souvient des difficultés rencontrées pour l’apprentissage de la conduite automobile. Ces gestes, une fois appris, sont normalement exécutés, sans y penser, sans y prêter une attention particulière, sans fatigue. Ils constituent ce que l’on appelle une routine qui s’exécute naturellement et qui peut même être réalisée en même temps qu’une autre tâche.


L’enfant dyspraxique n’est pas capable d’engrammer des routines, il se retrouve en difficulté pour l’exécution de gestes qui nous paraissent faciles, anodins… Malgré les répétitions, les enfants restent en difficulté dans des tâches banales dont la réalisation requiert une attention considérable et entraîne une fatigue croissante. Ils vont progresser par rapport à eux-mêmes, mais aggraver leur retard par rapport aux autres.

 

Un enfant dyspraxique n'arrive jamais à automatiser ses gestes, et doit alors exécuter une succession de mouvements séquentiels tout en exerçant un contrôle volontaire extrêmement coûteux sur le plan attentionnel. Ce qui entraine chez lui une fatigue anormale, souvent méconnue.

Il va parfois réussir à réaliser un geste mais cela ne sera qu'occasionnel et exceptionnel,ce qui peut faire croire que l'enfant fait exprès, qu'il s'oppose et il a droit à la phrase : « Tu vois quand tu veux, tu peux ».

 

"On estime que si tous les enfants étaient diagnostiqués, il y aurait 1 à 3 Dyspraxique par classe de 30 enfants".


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×